Bienvenue sur Histoire d'Un Monde !
 
AccueilCalendrierFAQRechercherMembresS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Dilcalinisme (Sawadisme)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Territory8
Administrateur
avatar

Messages : 307
Date d'inscription : 06/05/2015

MessageSujet: Dilcalinisme (Sawadisme)   Ven 29 Avr - 22:43

Apparition et expansion :
Le Sawadisme est la branche majeure du Dilcalinisme. C'est une religion polythéistes, vénérant deux dieux principaux et de nombreux autres. Elle apparaît vers -600 (-582 pour la date officielle, l'apport du l'Ouvrage Sacré) au cœur de la capitale l'Empire Massafrigue a son apogée (en Machanrigie). Elle se répand très rapidement sous forme de légendes par le bouche à oreille, mais n'est pas encore adopté ailleurs qu'autours de la capitale de l'Empire Massafrigue à sa chute en -433. Avec la migration massive des croyants vers le nord-est, le sud-est et l'ouest, la religion devient très importante dans la région en quelques siècles seulement. Aujourd'hui, le Sawadisme Dilcalin est adopté très majoritairement chez les Zériandais et sur la frontière nord des Inloniques. On trouve aussi quelques états Sawadistes chez les Suréens.
Symbole de la religion:
 

Organisation :
Tout les états ayant officiellement adoptés le Sawadisme Dilcalin possèdent un Qoslor (se prononce Cochlor). Le Qoslor est l’identité religieuse de son état, il a pour rôle de veiller à la bonne pratique de la religion parmi les habitants de l'état dans lequel il réside. Le Qoslor est au pouvoir religieux ce qu'un Roi est au pouvoir politique de son royaume. Il est totalement indépendant du souverain de son état, et détermine seul son successeur. Il possède le droit d'exclure son souverain de la vie religieuse et même de son trône, si ce dernier ce montre décevant, menaçant ou hérétique. A l'inverse, le Qoslor peut subir une réquisition de son titre par son souverain s'il montre la mauvaise conduite ou ignore sa tâche, le souverain en choisira alors un nouveau. Toutefois, si un des deux exclu l'autre sans motif ou fait preuve de mauvaise intention et de malice, tout les chef d'états et religieux voisins possèdent le droit de corriger la perversité. Cela peut aller jusqu'à l’exécution public sur le bûcher (symbole de purification par les flammes).

Dogmes :
Les dogmes du Sawadisme sont extrêmement nombreux, ce qui rend presque impossible d'être un parfait fidèle. Voici les plus importantes :
Il existe deux dieux majeurs, Heohad le Bon et Hahiq le Mauvais, ils sont les Dilcalins.
Les Mesmads sont les messagers des Dilcalins. La Capitale de l'effondré Empire Massafrigue est une cité maudite, elle témoigne de la puissance des Dilcalins sur le Monde des Mortels.
Il existe un Monde des Dilcalins, où vivent les Dilcalins et tout les autres dieux en harmonie. Tout les fidèles se doivent de respecter les autres fidèles, sous peine de subir une punition divine.

Les croyances :
Les partisans du culte Sawadiste ont peur de Dalbeñoz la Maudite. Autrefois capitale de l'Empire Massafrigue, cette province est maintenant totalement abandonné et considérée comme maudite à jamais. Elle est la preuve d'une punition divine pour mauvaise conduite de la part de l'Empereur, ce qui a voué l'Empire à sa chute définitive. Pour les Sawadistes, les dieux sont partout, puisque tout est bon ou mauvais. Tout ce qui est bon est attribué à un disciple de Heohad ou a Heohad directement, il en est de même pour ce qui est mauvais avec Hahiq et ses disciples. Parmi les disciples, on compte Amda, la déesse de l'amour et Gelim, le dieu de la joie, sous la tutelle de Heohad, alors que parmi les suivants de Hahiq, on trouve Azina, la déesse de la tristesse, et Barat, le dieu de la souffrance. Néanmoins, Heohad n'en ai pas pour autant plus prié que Hahiq, les pratiquants du Sawadisme Dilcalin vénère Heohad et sa suite pour obtenir de bonnes choses et Hahiq et sa suite pour ne pas en obtenir de mauvaises. Les Mesmads quant à eux, sont des sortes d'esprits sans émotions qui servent de pont entre les dieux et les fidèles. Les Sawadistes vénèrent également les 4 Livres Divins, qui sont des reliques provenant directement du Monde des Dilcalins et décrivant nombreuses légendes, histoires et détails sur ces derniers. Ainsi, le Dilcanilisme possède une mythologie complexe et détaillée.

Les rituels :
Chez les Sawadistes, il est habituel de porter la Griffe de Hahiq ou l'Ongle d'Heohad avec un bijou sur le corps (collier, bracelet,...) afin de prouver son attachement à la foi. Il est coutume chez les Chaquins (nom général donné aux chefs religieux des lieu de culte sawadistes) de porter la Saqer (d'où leur nom). La Saqer est un couvre-chef léger souvent conçu avec un tissu riche, elle plaque le haut du crâne avant de redescendre sur les épaules du porteur (à la manière des couvre-chefs des Pharaons d'Egypte). Les Qoslor portent aussi la Saqer, mais celles-ci sont davantage ornées et fournies. En fait, la Saqer n'est qu'une forme et bien qu'elle soit souvent noir ou blanche, elle peut être de toutes les couleurs et de tout motifs religieux.
Le Dilcalinisme prône la paix, particulièrement entre ses membres, comme a voulu l'apprendre la légende de Dalbeñoz la Maudite.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://histoiredunmonde.forumofficiel.fr
 
Dilcalinisme (Sawadisme)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Histoire d'Un Monde :: Histoire d'Un Monde :: Lore :: Religions-
Sauter vers: